Allocution du Président Edouard Fritch lors de la rencontre avec la délégation du Parlement du Vanuatu

19 septembre 2018

Allocution Edouard Fritch

Rencontre avec la délégation du Parlement du Vanuatu

19 septembre 2018

Monsieur Esmon Saimon, Président du Parlement de la République de Vanuatu,

Messieurs les haut-fonctionnaires du parlement,

Chers amis,

Gut moring !

Soyez les bienvenus en Polynésie française.

J’ai souhaité vous accueillir au tour d’un déjeuner accompagné des ministres du gouvernement afin que notre rencontre soit conviviale et riche en échanges.

Les liens d’amitié du Vanuatu et de la Polynésie ne sont pas nouveaux. Vous avez accueilli chez vous des nombreux polynésiens et des hommes d’affaires de Tahiti sont installés à Port Vila.

Moi-même, j’ai eu l’honneur de me déplacer dans votre beau pays à plusieurs reprises.

Ces liens de fraternité et de solidarité entre nos deux peuples ses sont amplement exprimés lors du passage du cyclone PAM dans votre archipel en mars 2015. Des centaines des familles polynésiennes n’ont pas hésité à faire des dons en nature et 15 conteneurs ont été acheminés à Port Vila.

Depuis mon élection en tant que Président de la Polynésie française en 2014, j’ai voulu que mon pays se tourne d’avantage vers la région Pacifique. Nous sommes Océaniens !

C’est ainsi que nous avons demandé notre adhésion au Forum des Iles du Pacifique en tant que full members. Elle a été acceptée lors du Sommet du Forum en 2016 à Pohnpei, en Micronésie, à l’unanimité, et avec le franc soutien du Vanuatu.

Aussi, je l’ai surligné lors de mon intervention devant la 4ème commission de l’ONU en octobre 2017 « Je veux une Polynésie moderne, attachée à sa culture et ouverte sur le monde ».

Nous avons commencé nos travaux régionaux au sein du Polynesian Leaders Group sur les thématiques du Climat et des Océans. Puis nous avons travaillé sur la connectivité en termes de télécommunications. C’est ainsi que nous construirons un câble sous-marin de fibre optique entre Samoa, les îles Cook et Tahiti en 2019.

Je ne vous cache pas ma joie quand j’ai appris que votre parlement s’était approché de l’Assemblée de la Polynésie française pour des échanges d’expériences. Votre déplacement est la preuve que cette ouverture et bénéfique et profitera à nos peuples respectifs.

Je souhaiterais que nous puissions discuter ouvertement des possibles passerelles de coopération. Que vous nous partagiez vos objectifs et les domaines sur lesquelles nous pourrions travailler ensemble.

Aussi, je souhaiterais vous demander votre soutien sur deux sujets que me tiennent à cœur :

Le premier concerne l’obtention du feu vert du Conseil des Jeux du Pacifique pour que la Polynésie française participe aux prochains jeux à Apia, Samoa, en 2019. C’est important pour nos jeunes !

Le deuxième consiste à un soutien franc lors de mes déplacements à l’ONU quand je défends l’attachement à notre Autonomie interne de notre gouvernement et de la grande majorité des polynésiens.

Mon cher Esmon, chers Messieurs, je vous souhaite encore la bienvenue à notre pays et une parfaite continuation lors de votre séjour parmi nous.

Mauruuru !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here