La Nouvelle-Zélande espère une “bulle” avec l’Australie début 2021

Wellington, Nouvelle-Zélande | AFP | lundi 13/12/2020 – 17:49 UTC-10 | 281 mots

La Nouvelle-Zélande espère être en mesure d’ouvrir au premier trimestre 2021 avec l’Australie une “bulle” qui facilitera les voyages entre les deux pays, en dépit de la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.

La dirigeante travailliste a précisé que son gouvernement avait donné son accord de principe pour la mise en place de cet arrangement entre les deux rives de la Mer de Tasman, à la condition qu’aucun des deux pays ne soit sous le coup d’une nouvelle vague épidémique de grande ampleur. 

“Notre intention est d’arrêter une date après le nouvel an pour le début des voyages sans quarantaine, une fois que les derniers détails auront été réglés”, a-t-elle dit aux journalistes.

La Nouvelle-Zélande a fermé ses frontières en mars et depuis lors, tous les visiteurs, y compris les Australiens, doivent se plier à deux semaines de quarantaine (voir notre encadré ci-dessous).

L’efficacité de la réponse de l’archipel à l’épidémie a été saluée à l’international, puisque seuls 25 décès ont été attribués au Covid-19 dans ce pays de cinq millions d’habitants.

Les voyageurs arrivant de Nouvelle-Zélande en Australie n’ont plus de quarantaine à observer depuis octobre. Mais la réciproque n’est pas vraie pour les personnes arrivant d’Australie en Nouvelle-Zélande.

Une “bulle” avait déjà été envisagée il y a quelques mois entre les deux pays, mais le projet avait été renvoyé sine die en raison de la deuxième vague épidémique qui avait frappé cet été l’île-continent.

La Nouvelle-Zélande a par ailleurs annoncé ce week-end qu’elle travaillait à nouveau à son projet de “bulle” avec les Îles Cook, en vue d’une possible ouverture au premier trimestre.

La Nouvelle-Zélande fait un premier pas pour rouvrir ses frontières

La Nouvelle-Zélande a fait un premier pas vers une réouverture progressive de ses frontières, pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid-19, en reprenant les liaisons avec le petit archipel du Pacifique des îles Cook.


Dans un communiqué, le gouvernement a annoncé que les liaisons avec les îles Cook, sans passer par une quarantaine, pourraient redémarrer au premier trimestre 2021.

“Cela permettra de voyager plus facilement entre les deux pays, bien que la priorité reste à la protection de nos populations contre le Covid-19”, a déclaré la Première ministre Jacinda Ardern.

Le pays n’a pas connu de nouveau cas depuis plus de trois semaines, alors que les îles Cook ont jusqu’ici été épargnées par la pandémie qui a fait plus de 1,58 million de morts dans le monde

Le premier ministre des îles Cook, Mark Brown, a estimé que la libre circulation entre les deux archipels était “centrale à notre relation très proche” et essentiel à la reprise.

Les îles Cook sont un territoire souverain en “association libre” avec la Nouvelle-Zélande: si le pays mène sa propre politique, ses citoyens sont également automatiquement citoyens néozélandais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here