A Nouméa, l’Outre-mer européen appelle l’UE à être une “alternative” à la Chine et aux Etats-Unis

Theo Rouby / AFP

A Nouméa, l’Outre-mer européen appelle l’UE à être une “alternative” à la Chine et aux Etats-Unis (tahiti-infos.com)

Nouméa, France | AFP | mardi 22/11/2022 – Les 13 pays et territoires d’outre-mer (PTOM) ont demandé mardi à l’Union européenne (UE) de les “aider à ne pas être pris au piège des enjeux entre grandes puissances”, lors du 19e Forum UE-PTOM réuni à Nouméa.

“L’Union européenne n’est pas suffisamment présente comme alternative entre les deux grands courants qui traversent le monde aujourd’hui. D’un côté, celui qui est porté par la Chine et de l’autre, celui qui est porté par les Etats-Unis”, ont regretté les PTOM dans une déclaration présentée par leur président sortant, le Calédonien Louis Mapou.

Territoires aux statuts variés, les PTOM sont tous liés constitutionnellement à des Etats membres de l’UE: Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint-Eustache et Sint-Maarten pour les Pays-Bas; la Polynésie française, les Terres australes et antarctiques françaises, la Nouvelle-Calédonie, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna pour la France; le Groenland pour le Danemark. Les PTOM bénéficient d’un régime d’association à l’UE. Ils représentent une population d’un million d’habitants et une zone économique exclusive (ZEE) de 12 millions de km2.

LIRE ARTICLE COMPLET ICI : A Nouméa, l’Outre-mer européen appelle l’UE à être une “alternative” à la Chine et aux Etats-Unis (tahiti-infos.com)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here