L’Australie rompt le « contrat du siècle » avec la France

LE MONDE.FR – mercredi 15 septembre

L’Australie a rompu, mercredi 15 septembre, le « contrat du siècle » prévoyant l’achat de douze sous-marins à la France, au profit de technologies américaines et britanniques. Dans le même temps, les Etats-Unis ont annoncé un partenariat de sécurité avec l’Australie et le Royaume-Uni dans la zone indo-pacifique. La France voit ainsi ce contrat de quelque 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d’euros, mais seulement 8 milliards pour la partie française) échapper à son industrie navale.

Les ministères de la défense et des affaires étrangères ont aussitôt déploré, dans un communiqué, une « décision regrettable » et « contraire à la lettre et à l’esprit de la coopération qui prévalait entre la France et l’Australie ». Jeudi matin, le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé sur Franceinfo un « coup dans le dos ». Son homologue des armées, Florence Parly, a aussi estimé que cette rupture de contrat était « grave » et constituait « une très mauvaise nouvelle pour le respect de la parole donnée ».

Que sait-on des tractations qui ont mené à la rupture de ce contrat ? Quelles conséquences en attendre sur la relation diplomatique entre la France et les Etats-Unis ? Piotr Smolar, le correspondant du Monde à Washington, et Elise Vincent, spécialiste des questions de défense, ont répondu à vos questions dans un tchat.

A lire sur Le Monde. fr :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here